À la Une

On a tous une histoire

Arbre de l’oubli, de Nancy Huston : on a tous une histoire

Nancy Huston (2007) © Jean-Luc Bertini

Shayna se rend pour la première fois en Afrique. Elle est en rupture avec ses parents adoptifs : son père voulait un enfant universel, un fossé s’est creusé avec sa mère. Le dernier roman de Nancy Huston rappelle que les histoires éclatées d’une famille ne s’accordent qu’au prix de la fiction.
Lire la suite…
par Yaël Pachet

Yougo-féminisme

Baba Yaga a pondu un œuf, de Dubravka Ugrešić : yougo-féminisme

Dubravka Ugrešić © Walter White

L’autrice croate et yougo-nostalgique Dubravka Ugrešić fait du folklore slave une critique sociale dans Baba Yaga a pondu un œuf. Un drôle de roman qui montre le corps et la vie des femmes âgées en combinant récit autobiographique, fable satirique et essai, dans une prose toujours vive.
Lire la suite…
par Feya Dervitsiotis

Les trois mousquetaires du spartakisme

Le spartakisme, de Gilbert Badia : les trois mousquetaires du spartakisme

Il y avait Karl Liebknecht, avocat et député au Reichstag, Rosa Luxemburg, la théoricienne du groupe, et Franz Mehring, leur aîné de vingt-cinq ans : ceux que Gilbert Badia nomma les « Trois Mousquetaires » du spartakisme sont au cœur de ce récit minutieux de la révolution allemande, publié en 1967 et réédité aujourd’hui par les éditions Otium.
Lire la suite…
par Sonia Combe

Une joyeuse initiation
au Dit du Genji

Le roman de Genji, de Murasaki Shikibu : une joyeuse initiation

Le roman de Genji, traduction des neuf premiers chapitres du Genji monogatari, le chef-d’œuvre japonais de l’an mil, rend accessible un des textes les plus passionnants de la littérature mondiale, et permet de retrouver en Kikou Yamata, traductrice du début du livre en 1928 aux éditions Plon, une très aimable et talentueuse écrivaine.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

Et aussi…

Trois revues sélectionnées par EaN, un conte polyphonique de Florence Trocmé, Jérôme Prieur propose une nouvelle version de son essai sur la lanterne magique, l’épopée collective du surréalisme

Les Mille et Une Révolutions

Toutes ces foutaises, d'Ezzedine Fishere : Les Mille et Une Révolutions

Le Caire © Jean-Luc Bertini

Toutes ces foutaises d’Ezzedine Fishere dresse un bilan négatif de l’Égypte d’aujourd’hui : auscultant les désillusions engendrées par la révolution avortée, le romancier égyptien emprunte la structure des Mille et Une Nuits, mais substitue au récit merveilleux le désespoir d’une génération.
Lire la suite…
par Jean-Loup Samaan

La science perdue des littéraires

Les deux cultures de Charles Percy Snow : la science perdue du littéraire

« Une société d’alchimistes » © CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet

La réédition en français de l’article classique de Charles Percy Snow sur l’infranchissable fossé entre la culture scientifique et la culture littéraire, Les deux cultures, conduit à se demander si leur ignorance et peut-être leur haine réciproques sont vraiment inévitables.
Lire la suite…
par Pascal Engel

Deux manières de raconter la guerre

Charles Vildrac et Gilles Zerlini : de guerre lasse

C. Vildrac (janvier 1916) © Archives Vildrac

Deux manières de raconter la guerre : celle, objective mais non dénuée d’émotion, de Charles Vildrac (1882-1971), dont paraissent les Souvenirs militaires de la Grande Guerre, et celle, romanesque, de Gilles Zerlini, avec ce qu’elle implique de subjectivité.
Lire la suite…
par Marie Étienne

Une nouvelle langue
pour un corps choisi

Les vilaines, de Camila Sosa Villada : la nouvelle langue d'un corps choisi

Camila Sosa Villada © D.R.

Dans un poignant récit largement autobiographique, l’autrice argentine Camila Sosa Villada célèbre le combat pour la vie des travesties du parc Sarmiento à Buenos Aires. En s’appuyant sur une langue qui enchante et transforme le réel.
Lire la suite…
par Melina Balcázar

Découvrir Amjad Nasser

Le royaume d’Adam et autres poèmes : pour découvrir Amjad Nasser

© Actes Sud

Une anthologie permet de découvrir en français le grand poète jordanien Amjad Nasser (1955-2019), de parcourir la chronologie de son travail pour y déceler permanences, évolutions, variations et ruptures.
Lire la suite…
par Pauline Donizeau

Inframonde

Underland, de Robert Macfarlane : un voyage dans l'inframonde

Robert Macfarlane © Bryan Appleyard

Lassé du monde qui vous entoure ? Barbé par l’ailleurs spatial ? Partez faire un tour dans l’univers qui s’étend sous vos pieds grâce à Underland de Robert Macfarlane, un des plus célèbres « écrivains de la nature » britanniques.
Lire la suite…
par Claude Grimal

Le récit vertigineux de l’affaire Finaly

Marie Cosnay, Comètes et perdrix

© Éditions de l’Ogre

De 1945 à 1953, l’Église catholique a tout fait pour ne pas rendre à leur famille les orphelins juifs Robert et Gérald Finaly. Dans Comètes et perdrix, roman qui déjoue tous les codes de l’enquête historique, Marie Cosnay reprend les différents fils de l’affaire Finaly, met au jour les nombreuses et complexes trames d’une histoire aux multiples ressorts.
Lire la suite…
par Gabrielle Napoli

Les ombres des nombres

Don DeLillo, Le silence

Supporters des Rangers à New York (2013) © D.R.

Le dix-septième roman de Don DeLillo se déroule sur fond de black-out, et l’on y retrouve les thèmes de prédilection du grand écrivain américain : la technologie toxique; le « bruit de fond » des conversations new-yorkaises, la transmutation littéraire de la relativité d’Einstein, les matchs sportifs comme espace sacré — et l’imminence de l’Apocalypse.
Lire la suite…
par Steven Sampson

La tournée du sociologue

Nicolas Jounin, Le caché de la poste. Enquête sur l’organisation du travail des facteurs

Tournée postale à Ivry-sur-Seine (2021) © Jean-Luc Bertini

S’il est de moins en moins un service public et de plus en plus un « opérateur de services » postaux, bancaires ou téléphoniques, c’est que le courrier ne cesse de diminuer, clame Le Groupe La Poste. Lequel néglige de préciser que le nombre de boîte à lettres, lui, ne cesse d’augmenter. Voici l’une des nombreuses informations que l’on glanera en lisant Le caché de la poste, journal d’observation du sociologue Nicolas Jounin. 
Lire la suite…
par Jean-François Laé 

Une histoire de dingue des plus sérieuses !

Cristina Ferreira, Ludovie Maugué et Sandrine Maulini, L’homme-bus. Une histoire des controverses psychiatriquesAu milieu des années 1980, Martial Richoz, fou du trolleybus de Lausanne, se met à l’imiter dans les rues de la cité suisse. Objet de curiosité publique, suivi avec bienveillance par des cercles artistiques, il est soudain emmené à l’hôpital psychiatrique, « privé de liberté à des fins d’assistance » : le voici cas clinique. Trois chercheurs reviennent sur cette histoire pour interroger le recours croissant à l’internement autoritaire en institution psychiatrique sous couvert d’ordre public.
Lire la suite…
par Philippe Artières

Et aussi…

Pour Philippe
Jaccottet

Shoshana Rappaport-Jaccottet évoque pour En attendant Nadeau le poète Philippe Jaccottet, né en 1925 et disparu le 24 février 2021 à Grignan, où il vivait depuis près de soixante-dix ans. Son dernier recueil, Le dernier livre de Madrigaux, vient de paraître chez Gallimard.
Lire la suite…
par Shoshana Rappaport-Jaccottet

Dédiaboliser
le vodou

Née à Béziers en 1948, Mireille Aïn est l’unique manbo (prêtresse) blanche du vodou en Haïti. Elle relate cette expérience essentiellement spirituelle dans Cinq tambours pour deux serpents, défense de cette cosmogonie qui est une « conception de l’homme en liaison avec ses origines spirituelles et sacrées ».
Lire la suite…
par Welsman Gaspard

Dans la lumière du grand Influenceur

Abraham Aboulafia (1240-v. 1490) est l’un des maîtres les plus importants de la mystique juive, un personnage singulier : kabbaliste, mais aussi maïmonidien, aristotélicien et toujours à la limite de l’hérésie. Le livre de la lumière de l’intellect est aujourd’hui traduit en français par Michaël Sebban.
Lire la suite…
par Richard Figuier

Chantal Crousel retrace l’histoire de sa galerie, Ruth Lillegraven propose un recueil qui peut se lire comme un roman, Maggie O’Farrell organise une fiction historique originale autour de Shakespeare…

Et toujours à la Une de notre numéro précédent

Fous d’échecs

La vie rêvée du joueur d’échecs, de Denis Grozdanovitch : fous d'échecs

Le jeu d’échecs géant de Sarajevo © Jean-Luc Bertini

« Roi des jeux, jeu des rois » : La vie rêvée du joueur d’échecs de Denis Grozdanovitch explore la psychologie des « pousseurs des bois » – ces passionnés des soixante-quatre cases de l’échiquier –, ainsi que la valeur symbolique et l’histoire littéraire de ce jeu aux origines obscures qui regroupe plus de 50 000 licenciés en France. Un essai passionnant.
Lire la suite…
par Steven Sampson

Chroniques de la paranoïa ordinaire

Lait sauvage, de Sabrina Orah Mark : chroniques de la paranoïa ordinaire

Sabrina Orah Mark © D.R.

Les histoires de la poétesse américaine Sabrina Orah Mark sont une fête. Elles miroitent, elles sifflent, elles sont grotesques, baroques, et rien n’y est grave. Lait sauvage, dont les nouvelles recensent ce qui se détraque dans notre monde, dit la décomposition d’une civilisation « humaine » et l’osmose entre les êtres et les choses qui pourrait s’ensuivre.
Lire la suite…
par Feya Dervitsiotis

Journal d’exil et d’amertume

Un Roumain à Paris, de Dumitru Tsepeneag : journal d'exil et d'amertume

Dimitru Tsepeneag © Sarah Moon/P.O.L

Un Roumain arrive à Paris. Nous sommes au début des années 1970, il est écrivain, a traversé le rideau de fer et décide de tenir un journal dans sa langue natale. De 1970 à 1978, Dumitru Tsepeneag a consigné ses pensées, ses impressions, ses désirs et son quotidien. Quarante ans plus tard, ce Journal, qui en dit peut-être moins sur une âme que sur une époque, est traduit et publié.
Lire la suite…
par Mario Kaplan

Au temps des ombres chinoises

Annette Wieviorka au temps des ombres chinoises

Annette Wieviorka © Patrice Normand

Annette Wieviorka pose un regard lucide et attendri, parfois ironique sinon sévère, sur la militante maoïste qu’elle fut de la fin des années 1960 au milieu des années 1970. En confrontant ses récits et ce qu’elle pensait alors à l’historienne qu’elle est devenue, elle tente de comprendre cet engagement, cet enfermement dans une « vision mystique » de la Chine et de sa Grande Révolution Culturelle.
Lire la suite…
par Jean-Yves Potel

La force de l’éloquence

Cicéron, Quintilien, saint Augustin… et Saint-Just : la force de l'éloquence

Une anthologie de textes latins théorisant la figure de l’orateur et une thèse sur l’éloquence de Saint-Just, dont la première partie est consacrée à un commentaire d’un autre grand texte théorique sur l’éloquence, Du sublime, permettent de revenir aux sources de nos conceptions de l’éloquence.
Lire la suite…
par Marc Lebiez

Du côté de Durban

Enrage contre la mort de la lumière, de Futhi NtshingilaEnrage contre la mort de la lumière fleure bon le dynamisme qui fait le charme de l’Afrique du Sud. Le roman de l’ancienne journaliste Futhi Ntshingila fait se croiser une dizaine de personnages attachants à Durban et dans les townships avoisinants, ne manque ni de violence, ni d’humour.
Lire la suite…
par Georges Lory

Les révolutions manquées de Jean Cassou

Les massacres de Paris : les révolutions manquées de Jean Cassou

Jean Cassou (1963) © CC/Tanja Kragujević

Les éditions Gallimard rééditent Les massacres de Paris de Jean Cassou, roman sur la guerre de 1870 et la Commune de 1871 paru pour la première fois en 1935. Cette œuvre au lyrisme critique emblématique de la posture de son auteur (1897-1986), constitue un hommage appuyé à l’imaginaire du roman-feuilleton, un grand roman populaire et révolutionnaire.
Lire la suite…
par Alexis Buffet

Le problème
des dieux vivants

L'Empereur, de Makenzy Orcel : le problème des dieux vivants

Makenzy Orcel © Francesco Gattoni

Après L’ombre animale et Maître-Minuit, Makenzy Orcel poursuit dans L’Empereur son exploration inspirée de la société haïtienne, introspection d’un imaginaire intime et collectif. Son narrateur y revient sur son enfance passée dans l’ombre d’un « chef suprême » du vaudou, dénudant la figure du prophète pour révéler ses mensonges.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

Nostradamus désenchanté

La biographie de Mireille Huchon désenchante Nostradamus

Nostradamus (1810) © Gallica/BnF

L’histoire a retenu ses prophéties, mais Michel de Nostredame (1503-1566), dit Nostradamus, était surtout un autodidacte, aux méthodes de travail peu rigoureuses et aux curiosités infinies. C’est ce que montre Mireille Huchon dans sa biographie de cet esprit singulier.
Lire la suite…
par Dominique Goy-Blanquet

Le train de la lecture

Simple silence, d'Enis Batur : le train de la lecture

© Luc Baptiste/Bleu autour

Lors d’un voyage en train, un écrivain est assis en face d’une personne qui lit un de ses livres. Simple silence commence par une citation bien connue : « Si par un matin d’hiver un voyageur… ». Certes, le matin a remplacé le soir mais c’est bien sous l’égide d’Italo Calvino qu’Enis Batur se situe.
Lire la suite…
par Jean-Paul Champseix

La fabrique d’un poème

En 1971, dans « Les sentiers de la création », la collection dirigée par l’éditeur suisse Albert Skira et le critique français Gaëtan Picon, Francis Ponge publie La fabrique du pré, qui prépare et commente son poème « Le pré », paru quelques années plus tôt. Une nouvelle édition de ce texte permet de voir combien cette explicitation de l’écriture fait partie intégrante de l’œuvre.
Lire la suite…
par Pauline Flepp

Une famille maudite

La fresque de Reinhard Kaiser-Mühlecker a connu un vif succès dans les pays de langue allemande : elle se déroule dans une Autriche provinciale et rurale où les traces du nazisme tardent à s’effacer, et suit un ancien responsable local du parti nazi, qui a dû quitter son domaine agricole, puis ses descendants, aux prises avec leur héritage criminel. On attend déjà sa suite !
Lire la suite…
par Jean-Luc Tiesset

Angoisses infiniment petites

Deux livres d’Alain Fleischer coup sur coup, qui correspondent à des tentatives de divertissement. Le premier, La vie extraordinaire de mon auto (aux éditions Verdier), est carrément ludique. Le second, dans la collection « L’Infini », rassemble des nouvelles sous le titre, justement, de Petites histoires d’infinis.
Lire la suite…
par Maurice Mourier

Silvia Baron Supervielle entre la Seine et le Rio de la Plata, Radu Jude ou le cinéma à coups de marteau, quand la Suisse se confronte à l’exotisme

Hommages à Alain Joubert

Hommage à Alain Joubert : une vie comme il la voulait

Alain Joubert à Rochefort (2017) © Mimi Morin

« On ne devient pas surréaliste, on l’est » aimait à dire Alain Joubert, qui aura donc été surréaliste jusqu’à sa mort, le 22 avril. Cet homme de littérature et de cinéma, assidu dans les réunions et les pages d’En attendant Nadeau, aura été aussi de nos amis et de nos collaborateurs. Dominique Rabourdin rend hommage à cette existence surréaliste et François-René Simon rappelle la vie qu’Alain Joubert s’était choisie.

Retrouvez les anciens numéros d’En attendant Nadeau, en version numérique ou en PDF téléchargeable, sur notre page Version PDF.