À la Une

L’arc-en-ciel de l’évasion

La multiplication des feux follets, de Raquel Taranilla

Raquel Taranilla © Abel García Roure

Beatriz Silva, la narratrice du premier roman de Raquel Taranilla, a un nouveau colocataire : celui-ci s’appelle Quirós et mène un vaste projet cinématographique sur le dernier film de Friedrich Wilhelm Murnau, Tabou. Encyclopédique et ludique, La multiplication des feux follets rappelle les fictions de David Foster Wallace ou de Jorge Luis Borges.
Lire la suite…
par Anna-Livia Marchaison

La science de la promenade

Promenadologie. Se promener pour mieux voir, de Lucius Burckhardt

Promenade des automobilistes, organisée dans le cadre du séminaire Perception et ciruculation (1992-1993) © Martin Schmitz Verlag/Berlin 2006

L’architecte et sociologue suisse Lucius Burckhardt (1925-2003) voulait actualiser la question du paysage en la situant dans une sensibilité écologique. Promenadologie nous propose de parcourir sa méthode.
Lire la suite…
par Jean-Louis Tissier

Le pays des chantiers navals

De notre monde emporté de Christian Astolfi : le pays des chantiers navals

Le pont levant de La Seyne-sur-Mer, vestige des chantiers navals © CC3.0/Cliaco

Avec De notre monde emporté, Christian Astolfi relate les dernières années des chantiers navals de La Seyne-sur-Mer et donne une voix à la parole ouvrière : celle de Narval, qui voit se défaire un monde et tout ce qu’il implique, la solidarité, la fierté, l’appartenance et la reconnaissance.
Lire la suite…
par Gabrielle Napoli

Guerre d’Algérie : un autre univers concentrationnaire

Les camps de regroupement en Algérie, de Fabien Sacriste

© Presses de Science-Po

Durant la guerre d’Algérie, le déplacement forcé de plus de deux millions de personnes et leur enfermement dans des camps « de regroupement », ont été largement passés sous silence. Fabien Sacriste s’est appuyé sur de nombreuses sources pour reconstituer cette politique, qui fut l’un des instruments principaux de la « pacification » en Algérie.
Lire la suite…
par Aissa Kadri

Une imagination transgénérationnelle

Je chante et la montagne danse, d'Irene Solà

Irene Solà © Ignasi Roviró

Je chante et la montagne danse, le roman de la poétesse Irene Solà, raconte des vies rurales et comme atemporelles dans les Pyrénées catalanes. Un texte sublime et violent qui, après avoir connu un grand succès en Espagne, vient d’être traduit en français.
Lire la suite…
par Marta Sábado Novau

Et aussi…

Dans la désolation amazonienne

Au cœur de l’Amazonie, le premier roman de Pedro Cesarino nous plonge dans le quotidien morose d’un anthropologue brésilien. L’attrapeur d’oiseaux nous présente une région en plein chaos, et fait de l’incompréhension son thème majeur.
Lire la suite…
par Mathieu Dosse

« Unidiversaux » cosmopolitiques

Paru en sept livraisons en 1997, puis en deux volumes en 2003, Cosmopolitiques de la grande philosophe des sciences Isabelle Stengers constitue le point d’aboutissement d’une pensée qui continue d’interroger ce que font les pratiques scientifiques, en restant à leur hauteur.
Lire la suite…
par Richard Figuier

Un avatar du roman afro-américain des années 1970

Le premier roman de Gayl Jones, Corregidora, qui paraît aujourd’hui en traduction française près de cinquante ans après sa sortie aux États-Unis, est symptomatique d’un tournant que prenait alors la littérature afro-américaine.
Lire la suite…
par Claude Grimal

Et toujours à la Une du numéro 153 en cours…

Quand les mots tuent

La guerre avant la guerre, de Daniel Schneidermann: quand les mots tuent

La Une du journal « L’Humanité » du 18 novembre 1936 © Gallica/BnF

Appel au meurtre, accusations, insinuations, insultes… En se penchant sur la presse des années 1930, le journaliste Daniel Schneidermann montre comment certains journaux suscitent un climat et façonnent progressivement des mentalités. La guerre avant la guerre donne à réfléchir et incite à examiner la presse avec vigilance.
Lire la suite…
par Jean-Paul Champseix

L’Amérique en bras de chemise

Lettres d’Amérique, de Rupert Brooke : l'Amérique en bras de chemise

Rupert Brooke © Imperial War Museums/Domaine public

Rupert Brooke (1887-1915) n’est pas le plus célèbre des écrivains voyageurs anglais ayant rendu visite aux cousins d’Amérique : la réédition par la jeune et dynamique maison d’édition « Manifeste ! » de ses Lettres d’Amérique, préfacées par Henry James et (magnifiquement) traduites par Jean Pavans, tombe donc à point.
Lire la suite…
par Marc Porée

João Cabral,
un grand poète révélé

Poèmes choisis de João Cabral de Melo Neto : un grand poète révélé

João Cabral (1970) © Domaine public/Archives nationales du Brésil

Issu d’une famille riche, diplomate et ami de Joan Miró, João Cabral de Melo Neto (1920-1999) a su utiliser ses contradictions, son sens de l’observation, et son goût du baroque pour élaborer une poétique démarquée des courants dominants au Brésil, populaire mais savante, critique de la réalité sociale sans être directement « politique ». On peut lire pour la première fois en français certains de ses poèmes.
Lire la suite…
par Gérard Noiret

La rencontre du peuple
et de la littérature

Mousquetaires et Misérables, d'Évelyne Pieiller

Affiche des « Misérables » par Jules Chéret (1879) © Gallica/BnF

Écrire aussi grand que le peuple à venir, c’était, selon Évelyne Pieiller, le dessein de deux grands romans populaires, « c’est-à-dire précisément reconnus par le peuple comme siens ». La romancière et journaliste propose une lecture des Trois Mousquetaires et des Misérables, saluant l’« idéal d’étincelante camaraderie » de Dumas et la gigantesque « rumeur peuplée » de Hugo.
Lire la suite…
par Élie Marek

Révolutionnaire Franz Boas

La réinvention de l’humanité, La parole inouïe : révolutionnaire Franz Boas

© Anarchasis

Signées par Camille Joseph et Isabelle Kalinowski et par Charles King, deux biographies intellectuelles du grand anthropologue Franz Boas (1858-1942) paraissent simultanément en France. Aux antipodes l’une de l’autre, et passionnantes l’une et l’autre.
Lire la suite…
par Nelcya Delanoë

Entretien avec Mirza Waheed

Dr K. : entretien avec Mirza Waheed

Mirza Waheed © Actes Sud/D. R.

Couronné en Inde par le Hindu Prize for Fiction en 2019, Dr K est le troisième roman de Mirza Waheed, le premier à être traduit en français. En attendant Nadeau a rencontré son auteur, né à Srinagar, la capitale du Kashmir, ancien journaliste dont les deux premiers livres ont été largement salués par la critique britannique.
Lire la suite…
propos recueillis par Sophie Ehrsam

Derrida, pour un oui et pour un non

Penser, c’est dire non : Jacques Derrida, pour un oui et pour un non

Jacques Derrida © CC2.0/Arturo Espinosa

« Penser, c’est dire non : commentez ce propos d’Alain ». Voilà sans doute le sujet de dissertation proposé à ses étudiants par Jacques Derrida vers 1960, auquel répond le corrigé publié aujourd’hui dans la « Bibliothèque Derrida ». On continue d’y découvrir le philosophe en pédagogue, sa méthode exemplaire ; mais faut-il, comme le proclament les éditeurs, y voir « le tout premier texte du corpus derridien » ?
Lire la suite…
par Richard Figuier

Masculin singulier

L’Anachronique : Éric Holder, masculin singulier

Éric Holder © Le Dilettante

À l’instar de Cingria, Perros ou Pirotte, quelques-uns de ses écrivains de chevet, Éric Holder était un Anachronique : c’est sous ce titre que les éditions du Dilettante font paraître un recueil de chroniques de l’auteur de Mademoiselle Chambon et L’homme de chevet, disparu en janvier 2019.
Lire la suite…
par Norbert Czarny

La complainte de l’assassin

Chanter le crime. Canards sanglants & Complaintes tragiques

« Les faits-divers illustrés ». Édition du 17 septembre 1908 © Gallica/BnF

Perpétuant le genre du « canard sanglant » né sous l’Ancien Régime, la complainte ouvre la tradition médiatique du fait divers. Jean-François « Maxou » Heintzen publie un beau livre d’histoire culturelle qui redonne vie aux grandes figures du mal ayant marqué la IIIe République.
Lire la suite…
par Michel Porret

Et aussi…

L’obstination littéraire

L’écriture d’Hélène Frédérick est attentive à ce qui relève de l’incongru et du dépareillé ; à ce ce qui échappe à l’héroïque, aux généalogies prévisibles. Son dernier livre, Une grande maison, cette nuit, avec beaucoup de temps pour discuter, reprend des chroniques déjà parues en revue, augmentées de « Notes obliques » inédites.
Lire la suite…
par Claire Paulian

La comédie humaine du shtetl

Composé entre 1907, à son premier retour d’Amérique, et 1916, date de sa mort à New York, Motl, fils du chantre remonte aux sources vives de l’enfance et de la nature ukrainienne. La dernière œuvre de Sholem-Aleikhem est enfin traduite en français.
Lire la suite…
par Carole Ksiazenicer-Matheron

Chine : un étrange mondovino

Depuis vingt ans, le monde du vin français regarde vers l’Orient lointain : en même temps qu’elle est devenue l’une des principales importatrices du divin nectar, la Chine plante des vignes, bâtit des châteaux, et mène la bataille de la qualité. Dans Château Pékin, Boris Pétric décrypte cette révolution.
Lire la suite…
par Maïté Bouyssy

Eugène Green développe sa vision de la poésie, Albane Prouvost s’inspire dans Renard poirier d’un vers d’Ossip Mandelstam

Et toujours à la Une du numéro 153 en cours…

Jean Louis Schefer (1938-2022)

Jean Louis Schefer (1938-2022) : un maître de lecture

Jean-Louis Schefer © John Foley

Dans son enseignement comme dans ses livres, Jean Louis Schefer échappait à toutes les logiques disciplinaires : l’auteur de Scénographie d’un tableau (1969), L’homme ordinaire du cinéma (1980), L’hostie profanée (2007), d’une vingtaine de livres publiés par P.O.L. et de nombreux articles pour Tel Quel, Critique ou Les cahiers du cinéma est mort mercredi 8 juin à l’âge de 83 ans.
Lire la suite…
par Marc Lebiez

La mue de Rayyane

Hâpy, de Taleb Alrefai : la mue de Rayyane

© Actes Sud

Rayyane, une adolescente koweïtienne, découvre au cours d’examens médicaux qu’elle est atteinte d’une malformation génitale : elle est en fait un garçon. Hâpy de Taleb Alrefai est un roman d’apprentissage qui, derrière sa trame transgenre, parle des maux de tous les adolescents.
Lire la suite…
par Jean-Loup Samaan

Un récit
à la casse

Malencontre, de Jérôme Meizoz : un récit à la casse

Jérôme Meizoz © Zoé/Yvonne Böhler

Malencontre, le dernier livre de Jérôme Meizoz, est à la fois une histoire d’amour et un polar. Dans un style plein d’autodérision et légèrement sarcastique, un narrateur se souvient de Rosalba, une jeune fille aimée à la folie, désormais mariée à un drôle de personnage : un fils de voyous qui fait commerce de carcasses de voitures et de pièces détachées.
Lire la suite…
par Cécile Dutheil
de la Rochère

Les mémoires
de Ngũgĩ wa Thiong’o

Rêver en temps de guerre : les Mémoires de Ngũgĩ wa Thiong’o

Ngũgĩ wa Thiong’o © Daniel Anderson

Romancier et essayiste kenyan mondialement consacré, régulièrement pressenti pour le prix Nobel de littérature, Ngũgĩ wa Thiong’o (né en 1938) revient dans le premier volume de ses Mémoires sur son enfance et son adolescence : il y évoque sa famille, son excellence scolaire, malgré les entraves coloniales, son admiration pour Jomo Kenyatta, et son envie brûlante de tout lire…
Lire la suite…
par Catherine Mazauric

Un classique ukrainien contemporain

Explorations sur le terrain du sexe ukrainien, d'Oksana Zaboujko

Kharkov (2005) © Jean-Luc Bertini

En 1996, la philosophe ukrainienne Oksana Zaboujko publiait Explorations sur le terrain du sexe ukrainien. Volcanique, pionnier par son double aspect féministe et anticolonial, ce texte militant qui expose au monde le passé et le présent du pays secoua sa scène littéraire.
Lire la suite…
par Feya Dervitsiotis

« Woke » : anatomie d’un anathème

La panique woke, d'Alex Mahoudeau : anatomie d’un anathème

© Jean-Luc Bertini

Popularisé au XXe siècle par la communauté afro-américaine, le mot « woke » a été récupéré pour disqualifier ceux qui en font usage. Servi par une excellente connaissance de la société américaine, La panique woke d’Alex Mahoudeau décrypte cette opération idéologique.
Lire la suite…
par Alain Policar

Poésie partout

Spécial Poésie En attendant Nadeau

Un homme récite des poèmes au Marché de la poésie © Jean-Luc Bertini

Alors que s’ouvre aujourd’hui le 39e Marché de la poésie à Paris, EaN vous propose un dossier qui salue tous ceux qui permettent aux poèmes de prospérer : nous interrogeons des défenseurs de la poésie, en revues ou dans les ateliers d’écriture, nous publions une lettre ouverte de la poétesse Linda Maria Baros, nous partageons dix photographies en mouvement de Sophie Patry et retraçons, dans un épisode spécial de notre chronique À l’écoute, le travail du poète James Sacré.
Lire la suite…
dossier coordonné par Gérard Noiret

Quand Zanzotto regarde Corot

Zanzotto Vers, dans le paysage

Camille Corot « Jeune italien assis ». Reims, Musée des Beaux-Arts (inv. 995.1.1). Photo : © Christian Devleeschauwer

Le poète italien Andrea Zanzotto observe les œuvres de Camille Corot exposées à Reims, et rappelle que le monde est une expérience « à vivre, et surtout à connaître, précisément à travers la peinture ».
Lire la suite…
par Armelle Cloarec

Anne Sexton, une poétesse de la vulnérabilité

Anne Sexton En attendant Nadeau

Anne Sexton © Everett Collection

Les éditions Des femmes publient pour la première fois en français les œuvres poétiques d’Anne Sexton (1928-1974). Reconnue de son vivant dans le monde anglo-saxon, son œuvre constitue une preuve de la puissance des mots à construire, à relier et à réparer.
Lire la suite…
par Amanda Murphy

Un industriel de l’astrologie

Bertrand Tillier Ni Fakir ni Birman En attendant Nadeau

Le Fakir Birman, photographié en 1932 par l’Agence de presse Mondial © Gallica/BnF

Charles Joseph Fossez et Sarim Maksoudian formèrent, au cours des années 1930, un étrange duo astrologique : le Fakir Birman. Dans son nouvel ouvrage, Bertrand Tillier propose une balade érudite mêlant histoire des sciences occultes, histoire de la presse et histoire culturelle.
Lire la suite…
par Sam Rachebœuf

Et aussi…

De la nécessité des anthologies

Les anthologies rassemblant des voix de poétesses contemporaines se multiplient. EaN lit Madame tout le monde et l’Anthologie de la poésie actuelle des femmes au Québec (2000-2020), qui témoignent de la vivacité du champ poétique en France et au Québec et de la place des femmes, qui en sont le cœur battant.
Lire la suite…
par Jeanne Bacharach

Alexander Werth, le témoin historien

Correspondant de la BBC, de Reuters et du Sunday Times à Moscou de 1941 à 1948, le journaliste britannique Alexander Werth relatait ce qu’il pouvait voir et savoir de la guerre mondiale en cours. La première partie de son grand livre rédigé en 1946, L’été noir de 42, est aujourd’hui traduite en français : on y voit le « diariste témoin » se muer en historien.
Lire la suite…
par Jean-Yves Potel

Le vif de l’art : Eugène Leroy, peintre du débordement

En ne peignant pas « à la manière de » mais avec sa matière propre, Eugène Leroy (1910-2000) oblige à regarder la peinture des maîtres des XVIIe et XVIIIe siècles comme si elle était contemporaine de la sienne : une exposition présente son œuvre jusqu’à la fin de l’été au musée d’art moderne de Paris.
Lire la suite…
par Paul Bernard-Nouraud

Les grands espaces américains au cœur du premier roman de Philippe Castelneau, un portrait impitoyable de l’élite américaine signé Reinaldo Arenas, le premier opéra de György Kurtág

Et toujours à la Une du numéro 152

Le photo-roman d’Aymeric Vergnon-d’Alançon

Disperser la nuit, d'Aymeric Vergnon-d’Alançon : photo-roman

Aymeric Vergnon-d’Alançon © Amandine Gaymard

Disperser la nuit est un récit initiatique mais aussi un roman d’initiation, presque à l’envers : Aymeric Vergnon-d’Alançon y explore les pouvoirs de l’image à travers cinq histoires d’exils. Une fiction réparatrice.
Lire la suite…
par Roger-Yves Roche

Le poids des années
de plomb

Cité engloutie, de Marta Barone : le poids des années de plomb

Marta Barone © Georgette Pavanati

Le père de Marta Barone avait été étroitement lié, dans les années 1970-1980, aux mouvements radicaux de gauche. Elle raconte l’enquête qu’elle a menée pour comprendre cet homme silencieux et son époque.
Lire la suite…
par Philippe Daros

Dans le parc d’attréaction

Le Puy du Faux : enquête sur le Puy du Fou, un parc d'attréaction

Le spectacle de nuit du Puy du Fou (2013) © CC4.0/Pierre-André Leclercq

Deux historiennes et deux historiens passent au crible le Puy du Fou, célèbre parc d’attractions vendéen à thème historique fondé par Philippe de Villiers. Bilan : mêlant allègrement histoire et fiction, sans jamais offrir à leur public les outils pour les distinguer, ces spectacles séduisants ignorent superbement la méthode critique nécessaire à la pratique de l’histoire.
Lire la suite…
par Solène Minier

Discordances singulières

Marc Graciano, Frédéric Sounac : discordances singulières

Marc Graciano (2017) © Jean-Luc Bertini / Frédéric Sounac © D. R.

Le charivari de Marc Graciano raconte la vie d’un château et d’un village au Moyen Âge. Avec Histoire navrante de la mission Mouc-Marc, Frédéric Sounac raconte une expédition destinée à enseigner la musique européenne aux Africains, au tournant du XXe siècle. Deux livres brefs qui nous mènent sur des chemins littéraires inattendus, pleins de beauté et de plaisir.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

Retrouvez les anciens numéros d’En attendant Nadeau, en version numérique ou en PDF téléchargeable, sur notre page Version PDF.