À la Une

Au Salon de la revue

Notre choix de revues Salon de la Revue 2019 En attendant Nadeau Textuel

© Maud Roditi

Partenaire du Salon de la Revue (15, 16 et 17 octobre), EaN vous propose une série de chroniques consacrée aux revues. On y découvrira les parcours de Paul Ricœur et Vilém Flusser, des manières originales de réinvestir les sciences sociales avec Ballast, Sensibilités, Critique ou Jardins, les livraisons annuelles de La Mer gelée et d’Apulée, des regards singuliers sur la littérature étrangère avec CAFÉ et L’Atelier du roman.

Une rue en morceaux

Smotshè. Biographie d’une rue juive de Varsovie, de Benny Mer

La rue Smotshè en 1940 © D.R.

Smotshè était la rue la plus pauvre, sale, obscure, populeuse de Varsovie. Elle a été détruite en 1943. En s’appuyant sur les milliers de récits qu’elle a fait naître dans la presse polonaise d’avant-guerre, l’écrivain et journaliste israélien Benny Mer reconstitue ce monde oublié, fait renaître les immeubles disparus et ceux qui les habitaient.
Lire la suite…
par Jean-Yves Potel

Savant et engagé : Alban Bensa (1948-2021)

Hommage à Alban Bensa En attendant Nadeau

Alban Bensa (2018) © Pierre Benetti

Pour Alban Bensa, l’observation n’était pas sans implication. Ce décentrement hors de chez soi mais non hors de soi, l’anthropologue, disparu le 10 octobre 2021, l’a expérimenté toute sa vie, jusqu’à ses nombreux et longs terrains en Nouvelle-Calédonie, où il s’était pleinement engagé pour l’indépendance et les droits du peuple kanak.
Lire la suite…
par Pierre Benetti et Tiphaine Samoyault

Portraits d’écrivains en héritiers mineurs

Thierry Hesse, Marie Richeux, François Noudelmann : héritiers mineurs

« Tableau de Paris » par George Emmanuel Opiz ou Opitz (1831) © CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet

Claire Paulian lit trois récits de généalogie familiale parus en cette rentrée littéraire : Sages femmes de Marie Richeux, Une vie cachée de Thierry Hesse et Les enfants de Cadillac de François Noudelmann. Ils proposent une figure de l’écrivain en héritier d’histoires et de figures mineures, que les auteurs cherchent à déchiffrer et à faire connaitre, voire à réhabiliter.
Lire la suite…
par Claire Paulian

Mémorial des garçons engloutis

Dans leur nuit, de Perrine Lamy-Quique : mémorial des garçons engloutis

Enfants du sanatorium du Roc des Fiz © Famille Corel

C’est une catastrophe oubliée : dans la nuit du 16 avril 1970, en Haute-Savoie, deux bâtiments d’un sanatorium infantile sont emportés par un glissement de terrain, causant la mort de 71 personnes, dont 56 enfants. Perrine Lamy-Quique assemble témoignages, correspondances et archives pour reconstituer ce drame, et révèle une autre histoire : celle de la France de la fin des années 1960, de ses enfants isolés et de leurs familles modestes, soumis au pouvoir médical.
Lire la suite…
par Philippe Artières

Espoirs cruels et rires perdus

Le k ne se prononce pas, de Souvankham Thammavongsa

© Mémoire d’encrier

L’expression « avoir la vie dure » prend tout son sens à la lecture des nouvelles de Souvankham Thammavongsa, autrice laotienne qui vit au Canada et écrit en anglais. Le k ne se prononce pas raconte avec subtilité des existences passées sous silence, aux espoirs toujours déçus.
Lire la suite…
par Sophie Ehrsam

Et aussi…

Quand le pain de Gonesse nourrissait Paris, Mathias Delori se penche sur la violence exercée par les démocraties et la façon dont elles la justifient, la revue Vita Traductiva explore le rôle de la traduction dans la relation entre l’être humain et la nature…

Dans le sillage de La fête au bouc

Temps sauvages : Mario Vargas Llosa, dans le sillage de La fête au bouc

Mario Vargas Llosa © Francesca Mantovani/Gallimard

Il y a vingt ans, Mario Vargas Llosa publiait La fête au bouc, roman sur les derniers jours de la dictature Trujillo en République dominicaine. Temps sauvages, qui se déroule au Guatemala vers 1954, avant et après le coup d’État organisé par la CIA qui provoque le départ de Jacobo Árbenz, y fait écho : le prix Nobel 2010 y mêle la grande Histoire et celle des individus, inscrivant au cœur du récit un personnage féminin sublime.
Lire la suite…
par Norbert Czarny

Les finances publiques au pays des merveilles

Le ministère des contes publics, de Sandra Lucbert

« On le prend pour dettes et il se défend », gravure de J.-A. Chevalier (XVIIIe siècle) © CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet

En 2019, Sandra Lucbert explorait le langage du management moderne à l’occasion du procès pour « harcèlement moral institutionnel » des dirigeants de France Telecom. Aujourd’hui, avec Le ministère des contes publics, elle décortique le discours sur la « nécessité » de réduire la dépense publique au nom de la dette, fait littérature en proposant d’autres langues que celle des ministères, commissions et plateaux télé.
Lire la suite…
par Ulysse Baratin

Abdulrazak Gurnah, prix Nobel

Abdulrazak Gurnah, prix Nobel de littérature 2021

Le prix Nobel de littérature 2021 a été décerné à Abdulrazak Gurnah. Le chercheur Guillaume Cingal, de l’université de Tours, salue et présente pour En attendant Nadeau un « classique post-colonial ».
Lire la suite…
par Guillaume Cingal

D’une île à l’autre

By the Sea : Abdulrazak Gurnah, d’une île à l’autre

Abdulrazak Gurnah © D.R.

Dans By the Sea, l’un de ses rares ouvrages traduits en français, l’écrivain tanzanien anglophone Abdulrazak Gurnah, qui vient de recevoir le prix Nobel de littérature, imagine la rencontre de deux hommes de Zanzibar immigrés sur une autre île, l’Angleterre.
Lire la suite…
par Feya Dervitsiotis

La parenté des langues dans le poème

Le fauteuil jaune, de Stephen Romer : parenté des langues dans le poème

Stephen Romer © D.R.

Publié en bilingue, Le fauteuil jaune permet aux lecteurs français d’approfondir leur connaissance de Stephen Romer : un grand poète qui explore les effets d’amitié entre langues anglaise et française, et cherche patiemment à démêler l’intériorité et l’extériorité.
Lire la suite…
par Yaël Pachet

Des générations de prédateurs

Le fils de l’homme, le nouveau roman de Jean-Baptiste Del Amo

Jean-Baptiste Del Amo © Francesca Mantovani/Gallimard

Un père revient auprès de son fils et de sa femme, les conduit dans une maison isolée, à la montagne. Mais le nouveau roman de Jean-Baptiste Del Amo n’est pas le récit d’un drame familial, plutôt une fable étrange sur la violence des hommes, leur domination, leur prédation — et la façon dont celle-ci se transmet, ou s’interrompt.
Lire la suite…
par Hugo Pradelle

Modiano, une géographie poétique

Patrick Modiano Chevreuse En attendant Nadeau

Patrick Modiano (2017) © Francesca Mantovani/Gallimard

La vallée de Chevreuse n’est pas très loin de Jouy-en-Josas et de sa rue du Docteur-Kurzenne étroitement liée à l’enfance de Patrick Modiano. Norbert Czarny et Cécile Dutheil de la Rochère ont lu Chevreuse, le nouveau roman du prix Nobel de littérature 2014, qui paraît le 7 octobre.
par Norbert Czarny et Cécile Dutheil de la Rochère

La vie mouvante

Deborah Levy Etat des lieux En attendant Nadeau

Deborah Levy, à Paris (septembre 2021) © Jean-Luc Bertini

Le troisième tome de l’autobiographie « en mouvement » de Deborah Levy, paraît en français quelques mois après les deux premiers, grâce à la traductrice Céline Leroy et aux Éditions du Sous-sol. Est-ce parce qu’elle a aussi écrit des romans et du théâtre que l’écrivaine britannique, née en Afrique du Sud, se fait aussi inventive dans l’écriture de soi ?
Lire la suite…
par Tiphaine Samoyault

Aimé Césaire, poète national sans nation

Aimé Césaire Kora Véron En attendant Nadeau

Aimé Césaire prenant la parole lors d’un meeting de protestation contre le colonialisme britannique en Afrique, le 8 mai 1947 © Granger / Bridgeman Images

Kora Véron publie une somme encyclopédique sur Aimé Césaire : le poète qui n’a pas cessé de retoucher ses recueils ; l’un des trois inventeurs d’une négritude plurielle dès l’origine et souvent reformulée ; l’homme politique des deux côtés de l’Atlantique ; le penseur politique du colonialisme et du communisme ; l’homme de théâtre à l’heure des indépendances.
Lire la suite…
par Jean-Pierre Salgas

Traduire à l’époque moderne

Roger Chartier Éditer et traduire En attendant Nadeau

Miguel de Cervantes par Juan de Jáuregui (vers 1600) et Baldassare Castiglione par Raphael (vers 1515)

Roger Chartier explore la relation entre auteur et œuvre, les régimes d’attribution des textes et les modalités de leur circulation entre langues et cultures : en nous déplaçant à une époque où la figure de l’auteur moderne n’était pas totalement fixée et où l’Espagne occupait une position dominante, Éditer et traduire nous invite à décentrer notre regard.
Lire la suite…
par Gisèle Sapiro

Le droit à l’épreuve de l’Afghanistan

Les guerres d’Afghanistan se nourrissent de la concurrence entre plusieurs systèmes juridiques : la charia des talibans, les régimes politiques des occupants soviétiques et américains, les codes coutumiers des campagnes. Adam Baczko montre comment le peuple afghan a été pris en tenaille entre ces lois, et donne des pistes pour comprendre la débâcle qui a mis fin à vingt ans d’occupation occidentale.
Lire la suite…
par Nadia Tazi

Entretien avec Jean-Pierre Lemaire

Distinguée par le Grand prix de poésie de l’Académie française en 1999, désormais publiée en collection de poche, l’œuvre de Jean-Pierre Lemaire réunit des lecteurs partageant ses choix spirituels du côté du catholicisme, mais aussi de nombreux autres qui cherchent dans ses poèmes l’occasion de sentir vivre autrement le langage du quotidien. Alors qu’il vient de publier Graduel, il se confie à EaN.
Lire la suite…
propos recueillis par Gérard Noiret

L’abstraction américaine
à Paris

Jusqu’au 31 octobre, le musée Fabre de Montpellier accueille l’exposition « United States of Abstraction. Artistes américains en France, 1946-1964 ». En trois chapitres et une centaine d’œuvres, celle-ci souligne le rôle du critique d’art Michel Tapié dans la promotion de l’art américain en France, le renouveau de l’abstraction géométrique, et le travail singulier des  grands coloristes abstraits.
Lire la suite…
par Paul
Bernard-Nouraud

Et enfin…

Les Propos filmiques de Jean-Claude Lebensztejn, trois parutions témoignent de la persistance de l’activité surréaliste

Et toujours à la Une du numéro 135…

Mondes virtuels,
fictions originales

Trois fictions originales consacrées aux mondes virtuels

La vie numérique © Jean-Luc Bertini

Que peut la littérature face à la puissance des images numériques, devenues une composante de notre réalité ? Quentin Leclerc, Marina et Sergueï Diatchenko et Mika Biermann éclairent le brouillard tombé sur la frontière entre la réalité et le virtuel.
Lire la suite…
par Sébastien Omont

Un livre
du souvenir

Nos artistes martyrs, d'Hersh Fenster : un livre du souvenir

© mahJ, archives Fenster

Soixante-dix ans après sa première parution en yiddish, on peut lire en français Nos artistes martyrs d’Hersh Fenster (1892-1964) : les biographies, rédigées au présent, de quatre-vingt-quatre artistes juifs résidant en France morts au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Lire la suite…
par Paul Bernard-Nouraud

Ce que brisa Cuba

Poussière dans le vent, de Leonardo Padura : ce que brisa Cuba

Leonardo Padura (2014) © Jean-Luc Bertini

Leonardo Padura l’affirme : « Je suis cubain jusqu’à la moelle. » Poussière dans le vent, son nouveau roman, explore de manière obsédante le dilemme douloureux auquel se trouve confronté le peuple cubain depuis plusieurs décennies : rester et s’exposer à la répression, la misère, à un avenir sans perspectives, ou bien partir et risquer de ne pas trouver un ancrage ailleurs, de se perdre dans l’anonymat et la solitude.
Lire la suite…
par Melina Balcázar

Le roman d’autres origines

Femme du ciel et des tempêtes, de Wilfried N'Sondé

Wilfried N’Sondé (2008) © Jean-Luc Bertini

Une expédition scientifique internationale prend la direction d’une tombe antique conservée dans les glaces sibériennes. Femme du ciel et des tempêtes, de Wilfried N’Sondé, présente une ampleur narrative et philosophique assez rare dans la littérature française contemporaine.
Lire la suite…
par Jean-Loup Samaan

À fond !

Michel Layaz, Serge Bouchard et Mark Fortier : à fond !

© Archives Hydro-Québec, fonds H01

Michel Layaz raconte la vie de Louis Chevrolet, fondateur de la célèbre marque d’automobile, Serge Bouchard et Mark Fortier observent les camionneurs du nord du Québec : leurs livres célèbrent moins la machine que l’humanité des héros qui les construisent ou les conduisent.
Lire la suite…
par Santiago Artozqui

Volodine, quarante-cinquième rugissant

Antoine Volodine Les filles de Monroe

Antoine Volodine © Jean-Luc Bertini

Les filles de Monroe constitue la quarante-cinquième pierre de l’édifice post-exotique d’Antoine Volodine, aussi connu sous les noms de Manuela Draeger et de Lutz Bassmann. Louis Mühlethaler et Maurice Mourier proposent à En attendant Nadeau leurs lectures de ce nouveau volume.

Séries à suivre

Christophe Boltanski Les vies de Jacob

Christophe Boltanski (septembre 2021) © Jean-Luc Bertini

Christophe Boltanski poursuit son exploration des espaces clos et de ceux qui les habitent. À partir d’une série d’autoportraits pris au photomaton dans les années 1970, il suit à la trace un anonyme, un homme aux vies multiples.
Lire la suite…
par Norbert Czarny

Retrouvez les anciens numéros d’En attendant Nadeau, en version numérique ou en PDF téléchargeable, sur notre page Version PDF.